Those who inspire me/Ceux qui m'inspirent (3)

Sohei Nishino is a Japanese artist who works on a very big scale with very tiny black and white pictures he takes of the cities he then recreates through his collages. I first saw his work at the Bryce Wolkowitz Gallery in Chelsea in the Spring 2017. When we went into the gallery I really thought they were drawings. I was taken away when I realized they were collage and imagined how meticulous his work must have been. There must be at least one thousand pictures per collage. His collages look like Renaissance drawings, or prints of maps. They have a kind of naive touch as if pictures could recreate the reality they represent. You can see different neighborhoods in each of the cities. The Amsterdam map recreates the way the city is organized as a spiral. And yet, there is a strong subjectivity at work. I especially appreciate the San Francisco collage. I enjoy the curve given to the San Francisco peninsula as if the Golden State Bridge gave birth to it, as if it were a huge whale tossed towards the sea. I also enjoy a lot the way Sohei Nishino plays with values of black and white and creates areas of light and shade as well as the illusion of 3-D landscape.

 

Sohei Nishino est un artiste japonais qui travaille sur des formats gigantesques avec de très petites photos qu'il prend dans les villes dont il reproduit les plans dans ses collages. J'ai découvert son travail à la Galerie Bryce Wolkowitz au printemps dernier. Quand nous sommes rentrées dans la galerie, je pensais avoir affaire à des dessins. J'ai été soufflée quand j'ai compris qu'il s'agissait de collages et imaginé le travail méticuleux que cela implique. Il doit bien y avoir un millier de photos par collage. Ses collages ressemblent à des gravures de la Renaissance. On y retrouve le même genre de naiveté dans la volonté de reproduire la réalité représentée. On peut distinguer les différents quartiers dont sont composées les villes. Le collage représentant Amsterdam recrée l'organisation de la ville en spirale. Et pourtant, la subjectivité de l'artiste est aussi à l'oeuvre. J'aime particulièrement le collage représentant San Francisco. J'aime les courbes de la péninsule comme si c'était une énorme excroissance du Golden Gate, comme si c'était une espèce de baleine géante lancée vers la mer. J'aime aussi beaucoup la façon dont Sohei Nishino joue avec les valeurs du noir et blanc et crée des zones d'ombre et de lumière et donne l'illusion d'un paysage en relief.

 San Francisco, 2016, 1700x2560 mm

San Francisco, 2016, 1700x2560 mm

 Amsterdam, 2014, 1800 X 2045 MM

Amsterdam, 2014, 1800 X 2045 MM